Asociación Gallega de Padres y Madres Separados

Ayuda práctica, jurídica y psicológica padres, madres, separados, divorciados e hijos

European preliminary comments (edited) on joint international parental alienation letter to UN OHCHR

English/French/Spanish

two docs attached:

- proposed 25th April PA Awareness Day letter first draft for further comment. (English/French)

- Madrid declaration on PAS by PAS professionals

translations into other languages welcome, email contact for campaign via degas2006@yahoo.fr (BE) & via euro-dads&mums listserve

Publicado el

Je préfère aussi le concept "destructuring etc.", mais ça ne passe pas au niveau publicitaire, c'est trop sectaire et les mots trop compliqués et restreints aussi, donc les quatre paroles droits familiaux - égalité parentale sont suffisants pour moi et on peut penser à réviser la déclaration de Langeac si on veut plus de définition par consensus. Je n'aime pas non plus le concept d'aliénation parentale, il est insatisfaisant, mais j'aime jusqu'à un certain point le document qu'on a préparé pour le 25 attaché et je ne sais pas s'il mérite un refus pour autant. Il faut donc dans la pièce ci-jointe que vous proposiez une formule qui permette de reconnâitre un délit légal dans les quelques phrases où cela importe ....

En fait la préférence des psys et juristes dans l'autre pièce ci-jointe est pour travailler dans une ambiance de droits familiaux, il se peut bien que tout être humain non sadique préfère travailler dans un climat ou il est possible de parler d'une médiation de famille apaisante. Si les droits familiaux sont suffisamment costauds au point de départ pour être apaisants, je suis persuadé que le travail des psys se terminera en relativement peu de temps en ce que décrit Pepita, le loup avec les enfants couvert de fleurs enfin.

Naturellement, je suis contre les interventions forcées, je suis contre les séparations forcées aussi, et les vieux enfants et leurs pères et mères encore aliénés, sans être trop précis sur le sens théorique du mot. Je notes que les psys dans la pièce ci-jointe se fixent les interventions, ce sera peut-être que pour eux il y a des cas existants dans le cadre actuel et il va y avoir sûrement beaucoup plus, avec lesquels ils ont à faire chaque jour dans les tribunaux, ou bien avec lesquels ils n'auront plus affaire, mais mieux vaut qu'ils se retirent à la vue de tous parce que nous avons réussi ensemble, chacun de son côté dans les cas où c'est préférable.

Si vous ne leurs faîtes pas l'honneur de reconnaître le bond en avant qu'ils ont fait en Espagne, même en les critiquant de manière soignée et courte, à quoi ça sert leur volonté de mettre en cause l'état actuel des choses, de s'engager? De toute façon, la journée sur l'aliénation parentale vaut une lettre à la ONU qui est assez claire et assez courte, il y en a 364 autres je crois aussi.

j.